LES PREMIÈRES TRACES DU MAGNÉTISME

Les plus vieux vestiges du magnétisme, viennent de l’un des plus anciens traités médicaux : le papyrus Ebers daté du XVIème siècle av. J.-C, pendant le règne d’Amenhotep I. 


Ce papyrus fait, en effet, référence à un mode d’intervention avec les mains par les prêtres Egyptiens afin de soulager et guérir. Pour les Egyptiens, le soleil, créateur de toute vie, pouvait être utilisé sur le corps des patients en captant les rayons du soleil avec les mains.

Plus récemment, au Moyen-âge, les futurs Rois de France devaient se soumettre au rituel des « écrouelles » avant d’être intronisés. En effet, pour être légitimes aux yeux du peuple, les souverains devaient démontrer leur pouvoir divin en « guérissant avec les mains ».